JE ME SOUVIENS...

 

 

 

 

 

 

Je me souviens des premiers hommes qui ont marché sur la Lune, c’était sur la télé en noir et blanc, dans la chambre de mes parents à Reims; on était en juillet 1969, j’avais 5 ans…

Je me souviens des petits gants blancs que je mettais le dimanche pour aller à la messe ; on habitait près de St Etienne…  Je me souviens aussi à la même époque du vélo trop grand que m’avaient acheté mes parents et des tours dans le jardin.

Je me souviens des hivers froids au Poizat, dans la vieille maison de ma grand-mère.  On faisait chauffer des briques dans le poêle, on les enveloppait dans des journaux, puis dans un petit sac en tissu qu’on mettait dans son lit avant de se coucher.

Je me souviens du temps où il n’y avait pas de salle de bain, et où la baignoire était à côté de l’évier de la cuisine, avec un rideau que l’on tirait… On avait froid !

Je me souviens du pot à lait qu’on appelait une berthe, et du trajet jusqu’à la fruitière pour aller chercher du lait frais.

Je me souviens des descentes en luge avec les cousins, sur nos grandes luges en bois, de nos hurlements dans le grand virage et de nos gamelles dans la neige profonde !

Je me souviens des grottes que l’on creusait dans la neige devant la maison de ma tante Francette.

Je me souviens des goûters réunissant l’été tous les cousins dans le jardin de ma tante Myrose, des répétitions de chants pour la messe de Noël dans une église froide…

Je me souviens des skis de fond en bois et de nos gros pulls en laine qui grattait.

Je me souviens des virées dans la neige avec les cousins pour couper un sapin de Noël dans la forêt et du retour dans la nuit, furtivement…

Je me souviens de ce Noël avec la dinde aux marrons et la bûche aux marrons, le supplice pour moi qui déteste les marrons !

Je me souviens de la crèche avec son papier rocher, des branches de houx qui piquaient et du sapin qui sentait bon la résine…

Je me souviens des papillotes de ma grand-mère… On les tâtait discrètement pour récupérer celles au chocolat et laisser les pâtes de fruit aux autres !

Je me souviens du chant ‘Minuit chrétiens’ entonné à tue-tête par le maire du village…

 

 

Agnès, novembre 2010

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site